Ceux et celles qui redoutent cette plante et qui la détruisent sauvagement en la fauchant ou en la combattant avec des pesticides ont dû certainement l’approcher de très près et en ressentir de cuisantes réactions pour justifier un tel acharnement. C’est cette mauvaise réputation qui incite chacun de nous à s’en débarrasser car elle est partout présente. Dans les sous-bois il n’est pas un fourré qui ne soit rendu impénétrable par le barbelé des ronciers et les grandes orties postées comme des sentinelles en alerte. Pour l’espèce urtica dioica la zone piquante est localisée sur le pétiole et le dessous des feuilles ainsi que sur la tige. Les poils qui la tapissent sont creux et leur pointe si fragile qu’elle libère, au moindre effleurement, un liquide contenant de l’acide formique et un certain nombre d’enzymes qui provoquent une réaction cutanée de la peau suivie d’une démangeaison douloureuse et prolongée.

Pourtant cette plante est précieuse non seulement pour ses propriétés médicinales mais aussi pour ses qualités alimentaires. Disons quelques mots de ses pouvoirs thérapeutiques. L’ortie est utilisable depuis la racine à la tige, des feuilles aux fleurs. Elle se prend généralement en infusion ou en décoction ; dans ce cas quelques poignées de jeunes feuilles sont jetées dans un litre d’eau. Le liquide obtenu, pour les herboristes, semble pouvoir guérir toutes les affections. Il n’est pas douteux qu’il a des vertus dépuratives, diurétiques, astringentes et antianémiques ; ses qualités de fortifiant, de régulateur du sang, de stimulateur des fonctions digestives ne sont plus à souligner. On dit même que cette infusion fait baisser le taux de glycémie chez les diabétiques.

Les vertus de l’ortie sont nombreuses : elle est un très bon diurétique, elle agit contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes et soulage en cas d’inflammation bénigne de la prostate.

Les bienfaits de l’ortie sont connus depuis l’Antiquité. C’est l’une des plantes médicinales les plus efficaces. L’ortie est utilisée sous de nombreuses formes (décoction, cataplasme, etc.) selon l’effet désiré : diurétique, antirhumatismal, antidémangeaison, etc.


Table Matières


Les différentes espèces d’orties

  • URTICA DIOCA : Aussi appelée « Grande ortie » ou l‘Ortie dioïque », c’est la variété la plus répandue dans le monde. Elle peut dépasser les 1m50 et est hautement rhizomateuse.
    Floraison de juin à septembre.
  • URTICA URENS : Aussi appelée « petite ortie » ou « ortie brulante », elle est largement répandue en Europe et en France. Elle pousse entre 20 et 60cm de hauteur et se multiplie par dispersion des semences. Elle n’est donc pas rhizomateuse.
    Floraison : mars à octobre.
  • URTICA MEMBRANEA : Aussi appelée « Ortie à membrane » ou « Ortie douteuse », on la trouve proche du littoral méditerranéen ou Breton. C’est une espèce annuelle mesurant entre 30 et 80cm.
    Floraison : Mars à août.
  • URTICA PILILIFERA : Aussi appelée « ortie à pilule » ou « Ortie Romaine », On la trouve dans le bassin méditerranéen et en Asie. Cette espèce annuelle ou biannuelle mesure entre 30 cm et 1m. Autrefois, elle était cultivée pour nourrir le bétail.
    Floraison : avril à octobre.
  • URTICA ASTROVINENS : Aussi appelé « ortie de Dodart » ou « ortie noirâtre », c’est une espèce endémique de Corse, Sardaigne Italie.. Plante mesurant entre 30 et 90 cm, rhizomateuse.
    Floraison : Avril à octobre.

L’ortie et ses vertus médicinales

feuilles d’orties séchées

L’ortie possède trois qualités reconnues :

  • Elle est un très bon diurétique pour irriguer les organes comme le rein ou la vessie, sous forme de capsules, de feuilles séchées, de jus frais, d’extrait fluide ou de teinture alcoolique.
  • L’ortie en cataplasme associée à l’argile verte agit contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes. Laissez agir 30 minutes au moins. Les feuilles lyophilisées combattent le rhume des foins.
  • La racine soulage la miction en cas d’inflammation bénigne de la prostate. La racine de l’ortie peut être absorbée séchée ou transformée en extrait normalisé.

L’ortie pour les tracas quotidiens

Appliquée en lotion, l’ortie lutte contre l’acné. En bain de bouche, la plante se révèle efficace contre les infections : aphtes, gingivite, angine. L’ortie est aussi une alliée de la femme enceinte, la plante favorisant la stimulation du lait maternel. L’ortie est également utilisée dans la composition de produits favorisant la repousse des cheveux, mais aucune étude scientifique ne vient étayer cette vertu hypothétique.

L’ortie a des vertus sanitaires

L’ortie a une action positive sur l’ensemble de l’organisme. Tout d’abord sur les reins. En effet, l’ortie est diurétique sécuritaire à l’action dépurative très efficace qui permet, outre de faciliter le travail des reins, de nettoyer et régénérer tout l’ensemble du système urinaire tout en tonifiant le sphincter. De plus l’ortie est un excellent revitalisant des tissus conjonctifs et soutient les fonctions de chaque organe. Au niveau respiratoire, l’ortie soulage l’asthme, les bronchites en asséchant les terrains humides, les excès de mucus et en réchauffant l’organisme. Ainsi, dépurative et détoxifiante agissant en profondeur, l’ortie nettoie tout l’organisme, le reminéralise et le tonifie. Que demander de plus ? Une action hémostatique, anti-inflammatoire, antiallergique ; mais oui l’ortie possède aussi ces vertus. Et c’est pourquoi elle soulage efficacement les articulations douloureuses en général, l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes… A noter aussi que les femmes allaitantes voient la production et la qualité de leurs laits amplifier. Vous l’aurez compris les pouvoirs bienfaisants de l’ortie sont multiples et s’étendent à l’ensemble de l’organisme.

Naturellement riche en vitamines A, B et C, l’ortie est également fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. L’ortie est donc un excellent complément alimentaire en cas de « baisse de régime ».

Les rares analyses faites sur la graine d’ortie ont permis de mieux connaître sa composition : acides gras insaturés (linoléique et linolénique), des vitamines C, E, B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B6 (pyridoxine), et de nombreux minéraux : fer, zinc, cuivre, calcium, phosphore, magnésium, manganèse, sodium, potassium, et sélénium. Ce qui en fait un cocktail d’anti-oxydants.

A savoir : une fois chauffées, les feuilles d’ortie perdent leur caractère urticant.

Posologie

En général, on préconise des cures assez longues au printemps et à l’automne, mais l’ortie peut être consommée toute l’année sans soucis. Fraîches ou séchées les feuilles d’orties mais aussi les racines et les graines forment d’excellentes tisanes. Pour cela versez l’eau bouillante directement sur les feuilles et/ou racines, laissez infuser une dizaine de minutes, filtrez et régalez-vous (la chaleur détruira l’acide formique contenue dans les petites aiguilles). Vous pourrez consommer jusqu’à un litre de cette infusion par jour en évitant toutes fois la fin de journée à cause de l’action tonifiante de l’ortie.

Où, quand et comment récolter l’ortie

Où trouver les orties dans la nature ?

Plante sauvage, très commune et répandue, l’ortie se rencontre un peu partout dans les sols frais, humides et riches. Ainsi on en trouve fréquemment lors de promenades champêtres, à l’orée de bois, en bord de chemin ou encore envahissant un coin de jardin.

Quand ramasser les orties ?

Les récoltes s’effectuent tout au long du printemps en sélectionnant les jeunes pousses. Une fois fleuries, les orties ont un goût plus amer. De nouvelles récoltes seront possibles à l’automne lorsque les plantes offrent une nouvelle repousse ; les racines pourront aussi être récoltées à ce moment.

Comment cueillir les orties ?

Et si certaines personnes arrivent à dompter l’ortie en la prenant dans le sens du poil, rien de tel que bonnes paires de gants (sans oublier les pantalons !) et de petits sécateurs pour aller à la cueillette.

Une fois récoltée, l’ortie pourra être conservée fraîche quelques jours au réfrigérateur ou séchée à plat dans un local aéré bien conservée de longs mois en bocaux hermétiques.

Quand et Comment récolter les graines d’orties

Quand récolter les graines d’orties ?

C’est à la fin de l’été que les graines d’orties se récoltent.

Comment récolter les graines d’orties ?

  1. Premièrement, choisissez un coin préservé de la pollution.
  2. Coupez les tiges le plus fournies en graines.
  3. Consommez les fraîches.
  4. Faites les sécher si besoin dans des cageots tapissés de papier journal ou tissu.
  5. Tamisez-les et conservez les dans des bocaux hermétiques.

Comment cultiver l’ortie ?

L’ortie peut aussi être cultivée en pot ou en pleine terre très facilement. Pour cela, semis ou plantation de jeunes plants s’effectue au printemps, dans une terre enrichie en fumier de vache (c’est là la préférence de l’ortie). Les jardiniers à domicile recommandent d’installer l’ortie à la mi-ombre de manière à la protéger des rayons trop brûlants du soleil, de maintenir le substrat humide et de prévoir une BAR pour limiter sa prolifération souterraine.

L’ortie pour un jardin écologique

Alliées du jardinier, les orties devraient avoir une place de choix dans nos jardins. Voici les qualités qu’on lui attribue :

L’écosystème de l’ortie

Les orties sont une réserve incroyable pour la biodiversité. L’ortie, mellifère, attire les abeilles, les papillons, les oiseaux, autres coccinelles et c’est pas moins de 30 espèces qui vivent grâce à elles et qui en raffolent.

Pouvoir insecticide et fongicide

Vous serez alors en mesure de produire le bien connu purin d’ortie utilisé en préventif curatif contre les maladies cryptogamiques.

Engrais bio

Grâce à sa Richesse en azote, il est un engrais bio très efficace, et renforce la résistance des plantes aux maladies et fait fuir les pucerons et autres parasites.

Engrais vert

Déposé en paillis (ou mulch) avant la montée en graines, l’ortie est un excellent engrais vert. Il est aussi possible de planter l’ortie pour régénérer le sol en période de repos sur les parcelles libres de culture tôt dans la saison.

Les graines possèdent des vertus dépuratives. Mais elles montrent aussi des effets comme anti-infectieux, diurétique, éliminateur de l’acide urique, draineur hépatique, anti-diarrhéique, stomachique, anti-anémique, antirachitique.



Les 15 bienfaits de l’Ortie

L’ortie n’est pas beaucoup aimée au jardin, elle est envahissante et là où elle pousse, plus question de passer : ses feuilles urticantes provoquent des démangeaisons bien dérangeantes ! Pourtant l’ortie mérite sa place dans votre jardin, car elle apporte de nombreux bienfaits aux plantes du jardin et du potager ainsi que des bienfaits pour votre santé !

Les bienfaits des orties au jardin

  1. Fertilisante, stimule la croissance des plantes (riche en azote)et renforce leurs défenses, les rendant plus forte face aux maladies
  2. Activatrice de compost
  3. en traitement préventif contre les nuisibles : répulsif des pucerons, araignées rouges et autres acariens,
  4. en traitement préventif contre le mildiou des tomates

Comment utiliser l’ortie au jardin ?

  • En poudre : les feuilles séchées et finement broyée, comme amendement au moment de la plantation (dans le trou directement), se dégrade lentement dans le sol
  • Tel quel dans le compost
  • En purin : les feuilles macérées dans l’eau plusieurs jours, à employer dilué et à pulvériser sur les végétaux, agit comme un engrais et un répulsif contre les parasites, comme les pucerons.

Les bienfaits de l’ortie sur notre santé

Les feuilles d’orties sont comestibles, elles se cuisinent en soupe, en sauce, en salade ou en omelette. Elles s’infusent aussi pour libérer toutes leurs propriétés médicinales à travers des tisanes.

  1. Complète notre alimentation en apportant du Fer, du magnésium, Zinc, Vitamines…
  2. Stimule nos défenses immunitaires
  3. Rend plus tonique
  4. Calme les inflammations
  5. Arrête les saignements
  6. Soigne le rhume des foins en tisane
  7. Calme les rhumatismes en améliorant les articulations
  8. Soigne la goutte, les rétentions d’eau
  9. Soigne les démangeaisons, l’urticaire, l’acné
  10. Combat la cellulite
  11. Prévient l’anémie

101 utilisations de l’ortie

101 Utilisations de l’Ortie
101 Utilisations de l'Ortie

L’Histoire de l’Ortie

histoire de l’ortie
Histoire de l'Ortie

La Plante pleine de ressources

(Dont quelques recettes)

l-ortie-une-plante-pleine-de-ressources
L'Ortie, Une Plante Pleine de Ressources

Thèse universitaire

Utilisations de l’ortie-Urtica dioïca L.
Julien Delahaye

L’Ortie Hors la Loi !?

Un directeur départemental de la répression des fraudes du Maine-et-Loire a mis la vente de “purin d’orties“, en France, hors-la-loi en septembre 2002. Un des emblèmes de la culture raisonnée et de l’agriculture biologique se trouve donc commercialement banni. Toutefois, une précision est importante : si le purin d’orties est interdit à la vente, son utilisation n’est pas illégale, démontrant ainsi son innocuité pour la santé humaine et l’environnement.

Alors que peut-on reprocher au purin d’orties pour l’interdire dans les rayons des commerces ? un détail, un simple détail : administrativement, il n’existe pas… En effet, comme d’autres extraits végétaux fermentés utilisés en agriculture, le purin d’ortie ne correspond à aucune des normes de commercialisation en vigueur. Ces extraits végétaux, reconnus depuis des générations pour leur efficacité et leur respect de l’environnement, que chaque jardinier peut fabriquer et ou utiliser aisément, ne sont pas homologué ! En clair, cela signifie qu’ils n’ont pas subi les tests et contrôles que l’on impose aux produits dits ‘tête de mort’ (pesticides et autres fongicides) pour être commercialisés.

D’un point de vue économique, l’interdiction de commercialisation du purin d’orties, et vraisemblablement, à terme, des autres extraits végétaux fermentés, à un impact important pour les producteurs. En effet, leur coût est faible et en agriculture conventionnelle, ils donnent la possibilité aux agriculteurs qui les utilisent de faire diminuer de manière importante les doses de produits phytosanitaires polluants, permettant ainsi aux exploitants d’être moins dépendant de l’agrochimie. Le président de l’association des Amis de l’Orties, B. Bertrand, résume bien la situation ‘En fait ces homologations, si elles ont pour vocation première de protéger le consommateur, elles ont avant tout un effet pervers, celui de protéger les monopoles des multinationales de l’agro-business…

Comment ?

Par un coût prohibitif, de plus de 106 000 euros par homologation. Conséquence première, le marché est verrouillé et aucune petite structure artisanale ne peut espérer pouvoir mettre un jour sur le marché un produit fût-il révolutionnaire et sans danger pour l’homme et son environnement.’

De leur côté les amis de l’orties n’ont pas l’intention de rester les bras croisés, et leur association demande une homologation conforme à la nature de ces produits, ni engrais, ni phytosanitaires, mais biostimulants. Enfin, la parution du livre “Purin d’ortie & Cie” démontrera que les extraits de plantes sont une affaire sérieuse et que la France est en pointe dans ce domaine. Le livre donnera également à tout un chacun le savoir permettant de fabriquer soi-même son purin d’orties.

En conclusion, à l’heure où l’on prend conscience que les pesticides n‘affectent pas que le sol et les seules zones rurales, mais qu’ils sont aussi présents au sein des villes, une des alternatives à leur utilisation est interdite de commercialisation.

Le combat qui s’engage ressemble à s’y méprendre, à celui que se livrent les pro et anti-OGM, à savoir pour les agriculteurs, la possibilité d’être autonome pour leurs semences et pratiques agricoles; et pour les consommateurs, la garantie de pouvoir trouver, encore demain, des produits de qualité dans leurs assiettes !!


autres liens

  • http://serial-cooker.com/samoussa-aux-orties-aux-pommes-terre/
  • https://www.marmiton.org/recettes/recherche.aspx?aqt=ortie
  • https://www.jardiniers-professionnels.fr/lortie-vertuesculture-et-recolte/
  • https://reporterre.net/Au-royaume-de-l-Absurdie-la-guerre-du-purin-d-ortie-se-poursuit
  • http://www.leparisien.fr/environnement/engrais-naturels-le-purin-d-ortie-n-est-plus-hors-la-loi-20-04-2011-1415991.php
  • Mon Potager Plaisir
  • Achat de graines d’orties (semence population)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.