Les 4 éléments d’intérêts apicoles, des plantes mellifères

Les différents produits des plantes dites «mellifères» Le nectar :

Élaboré par les fleurs « nectarifères », le nectar est composé d’eau et de plusieurs sucres. Les proportions de glucose et de fructose sont différentes d’une fleur à l’autre et détermineront la consistance du miel. Plus il y a de fructose, plus le miel sera liquide (miel d’acacia) plus il y aura de glucose il sera cristallisé (miel de bruyère).

La butineuse récolte le nectar avec sa langue, le stocke dans son jabot, et le ramène à la ruche. La longueur de la langue orientera le choix de fleurs à butiner. Malgré sa bonne production de nectar, le buddleia, aussi appelé arbre aux papillons, n’est pas visité par les abeilles domestiques de nos ruches, car leur langue est trop courte, c’est pourquoi d’autres espèces d’abeilles et les papillons dotés d’une trompe plus longue s’en chargent.

Lorsqu’une abeil…

Read more
  • 0

Varroa Jacobsoni

Varroa est le seul genre de la famille des Varroidae. Cet acarien, parasite les abeilles, fait partie des causes possibles ou favorisantes du syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles domestiques  (en anglais, « Colony Collapse Disorder » : CCD).

Varroa destructor est une espèce d'acariens parasites de l'abeille adulte ainsi que des larves et des nymphes. Il est originaire de l'Asie du Sud-Est, où il vit aux dépens de l'abeille asiatique Apis cerana qui résiste à ses attaques, contrairement à l'abeille domestique européenne Apis mellifera. Ce parasite provoque des pertes économiques importantes en apiculture et il est une des causes de la diminution du nombre d'abeilles et la première cause de mortalité des colonies d'apis mellifera.

Ayant colonisé quasiment toutes les zones où Apis mellifera est présente, la varroose est désormais un problème d'ordre mondial. Read more

  • 1

Calendrier Floral apicole

Les variétés de plantes mellifères selon les besoins des agents pollinisateurs: Pour assurer aux abeilles une biodiversité suffisante à l’élaboration de leur miel et donc la pérennité de leur existence dans l’environnement, il faudrait planter des espèces mellifères diversifiées pour leur permettre l’accès aux 4 éléments dont elles ont une absolue nécessité. D'abord le nectar : passé de bouche en bouche par les abeilles ouvrières, il donne le miel Les sources de nectar : érable champêtre, colza, châtaigner, clémentinier, cotonéaster, vipérine, eucalyptus, framboisier, lavande, salicaire, luzerne, mélilot, vigne vierge, phacélie, brunelle, amandier, rhododendron, framboisier, moutarde, sophora du japon, pissenlit, sauge, thym, trèfle incarnat, trèfle blanc. Ensuite le pollen : la source de protéines indispensable à la colonie Les espèces sources de pollen : bouleau, marronnier, noisetier, aubépine, bourdaine, tournesol, coquelicot, brunelle, merisier, saule mars…
Read more
  • 0

Arbres & Arbustes Mellifères

Les plantations mellifères (2001) par Michèle Lagacherie & Bernard Cabannes

« La forêt fleurit aussi... » La forêt, souvent présentée comme une ennemie de l’apiculture à l’occasion de grands boisements, peut devenir une alliée, par la floraison des arbres et avec l’aide des sous-bois et des lisières. Les arbres sont utiles aux abeilles, mais en retour celles-ci sont utiles aux arbres et à toute la flore entomophile, dont elles assurent la pollinisation, et par conséquent la reproduction.

Intérêt mellifère des arbres et des arbustesL’intérêt mellifère d’une espèce d’arbre ou d’arbuste se traduit par la production d’une ressource utilisée par les abeilles pour élaborer un produit qui permet d’abord à la ruche de vivre, et que peut éventuellement récolter l’apiculteur. Plusieurs éléments essentiels participent à la vie d’une ruche :

Read more

  • 0

Documentation Apicole

L’apiculteur n’est pas tributaire d’un diplôme. Mais, on ne passe pas de l’amateurisme au professionnalisme en un clin d’œil ou sur un coup de tête. Il ne suffit pas non plus d’être passionné par l’apiculture et d’aimer les abeilles et le miel, pour se proclamer, du jour au lendemain, apiculteur professionnel.

Entretenir un cheptel d’abeilles et produire du bon miel est un art qui s’apprend sur le terrain et qui se confirme au fil des années.

Se former à l'apiculture

L’apiculture est tout un art. Si vous sentez la passion germer et que vous pensez vous lancer dans cette aventure gratifiante, sachez qu’il existe plusieurs façons de maîtriser la pratique. Bien entendu, il faut commencer par avoir de la passion car comme dans tous les métiers, la technique ne suffira pas. Certains intrépides ont débuté leur activité après avoir parcouru des ouvrages écrits par des a…

Read more
  • 1

la propolis, médicament de la ruche!

Dans la ruche, la propolis a de multiples usages : c’est un mortier qui sert au colmatage des fissures ou interstices, à l'étanchéité (face à l'humidité et au développement des moisissures) et à la protection de la colonie par la réduction de l'entrée de la ruche. En effet, l’ouverture à l’entrée de la ruche est constamment remodelée afin d’ajuster ses dimensions et son orientation aux conditions climatiques. Ce passage constitue par la même occasion une sorte de ‘‘sas de décontamination’’ où chaque abeille rentrante et sortante devra se poser, d’où le nom de propolis qui vient du grec ancien (πρόπολις), pro pour ‘‘devant, à l’entrée de’’ et polis pour ‘‘communauté, cité’’. La propolis est aussi une véritable arme chimique contre les micro-organismes et sert à momifier les animaux intrus morts (rats et souris par exemple) trop gros pour être évacués par les abeilles, évitant ainsi leur décomposition. La propolis est généralement constituée d’envi…

Read more
  • 0

Elevage d’abeilles

L'apiculture est une branche de l’agriculture qui consiste en l’élevage d’abeilles à miel pour exploiter les produits de la ruche, principalement du miel. L’apiculteur doit procurer au rucher un abri, des soins, et veiller sur son environnement.

Élever des Abeilles

Pratiquée sur tous les continents, cette activité diffère selon les variétés d’abeilles, le climat et le niveau de développement économique. C’est une activité où se rencontrent encore aujourd'hui des méthodes ancestrales comme la récolte du miel par pressage des rayons, mais aussi des méthodes modernes comme l'extraction par force centrifuge, l’insémination artificielle, ou l’étude du trajet d'abeilles équipées de microréflecteurs radar.

Survie, reproduction et multiplication

En tant qu'insectes eusociaux, les abeilles ont un instinct de survie en tant qu'individ…

Read more
  • 2

Espace à Abeilles et les Ruches

La Dadant, la Langstroth, la Voirnot, et bien d’autres encore : quelle est la meilleure ruche ? Comment prendre une décision suite aux avis passionnés et divergents recueillis auprès des apiculteurs. La littérature apicole est remplie d’arguments vantant les qualités et avantages de tel ou tel modèle de ruche. Mais les vieux apiculteurs vous diront que le plus important n’est pas le contenant mais bien la qualité de la colonie qui la peuple à laquelle il faut attacher de l’importance. Préférez le modèle le plus utilisé dans votre région. Vous profitez ainsi du recul de vos collègues qui ont pu observer le comportement de leurs abeilles au cours des différentes saisons. De plus, si vous souhaitez échanger du matériel ou des essaims avec vos amis, vous avez plus de chance d’avoir des cadres standards !

Choix d'une ruche ?

Pour se lancer en apiculture, il faut entre autres connaitre les types de ruches pou…

Read more
  • 1

François Huber, roi des abeilles

Le naturaliste genevois est devenu l’un des plus grands spécialistes des abeilles de son époque sans pouvoir les voir : il était aveugle et réalisait ses recherches à travers les yeux et les mains de son fidèle domestique, François Burnens

A l’âge de 20 ans, François Huber (1750-1831) cultive deux passions: Marie-Aimée Lullin, une jeune femme de la bonne société genevoise dont il est tombé amoureux quelques années auparavant et qui lui voue des sentiments réciproques, et les sciences naturelles. Une maladie des yeux, apparue à ses 15 ans et qui le rend alors totalement aveugle, menace cependant de tout gâcher. Son mariage, d’abord, car son futur beau-père n’en veut plus, jugeant inconcevable que la fortune qu’il laissera en héritage tombe entre les mains d’un non-voyant. Sa pratique d’observateur de la nature ensuite, puisque sans l’usage de ses yeux, la tâche semble impossible. Voici les…
Read more
  • 0

Congrégations de Faux-Bourdons

L'abeille domestique Apis mellifera est devenue un animal modèle pour l'éthologie, la neurobiologie et la cognition animale du fait de son répertoire comportemental riche et de ses impressionnantes capacités cognitives (Von Frisch, 1965 ; Menzel, 1999; Menzel, 2012). Les abeilles sont parmi les insectes ayant la plus grande valeur économique puisque, en parallèle de leur utilisation en apiculture, elles sont les principales pollinisatrices impliquées dans la production de nombreux fruits, légumes et cultures céréalières. Elles jouent donc un rôle crucial dans la production mondiale de denrées alimentaires (United Nations Environmental Program, 2010).

Assurer les bonnes conditions de reproduction de ces cheptels représente un enjeu majeur. Or pour obtenir de bonnes reines pondeuses le rôle des mâles est prépondérant. Bien les connaitre est donc fondamental pour bien offrir aux reines vierges les meilleures cond…

Read more
  • 0

Les Conservatoires d’Abeilles Noires, en France

Qu'est-ce que l'abeille noire ?

C’est l’abeille ancestrale, notre abeille originelle, celle qui a résisté aux deux périodes de glaciation.

L'abeille noire (Apis mellifera mellifera ou Apis mellifera mellifica) est une sous-espèce de l'abeille domestique européenne (Apis mellifera). Cette abeille est couramment utilisée en apiculture en Europe pour la production de miel.

Jadis, espèce dominante en Europe, sur une zone très étendue allant de la chaîne des Pyrénées jusqu’à la Pologne, elle est aujourd’hui menacée. Espèce autrefois dominante en Europe, on compte aujourd'hui en France à peine 10% d'abeilles noires.

Races

Il existe trois races appartenant toutes à la lignée 'M' d'Apis mellifera, à savoir :

mellifera (abeille brune) lehzeni (abeille des landes) …
Read more
  • 0

Les Pathologies Apicoles

La section Apicole de la Coordination Rurale observe que d’après la littérature scientifique, de nombreux facteurs impactent la santé de l’abeille : maladies, alimentation, conditions climatiques, génétique, pratiques apicoles, produits phytopharmaceutiques, frelon asiatique…

Le dispositif de suivi des causes de mortalité des abeilles, mis en place fin 2014 par le ministère de l’Agriculture, a montré qu’en 2015, les abeilles meurent dans 39 % des cas de maladie :

varroa, paralysie aiguë, loque américaine ou européenne, nosémose, virus des ailes déformées, mycoses, virus de la cellule royale noire…

Dans 14 % des cas, elles meurent de mauvaises pratiques apicoles, telles que l’utilisation d’acaricides interdits. Dans 11 % des cas, elles meurent de faim. Les intoxications phytosanitaires n’expliquent que 6 % des cas, loin du cliché ressassé …

Read more
  • 0

“L’apiculture pour Tous” (Abbé Warré)

Ouvrage de l'Abbé Emile Warré, en PDF

L'abbé Éloi François Émile Warré (9 mars 1867 à Grébault-Mesnil - Tours le 20 avril 1951) était un religieux et apiculteur français.

Biographie

Ordonné prêtre le 19 septembre 1891 dans le diocèse d'Amiens, il est devenu successivement curé de Mérélessart (Somme) en 1897 puis de Martainneville (Somme) en 1904. Il disparaît des Ordos en 1916 pour regagner ensuite Saint-Symphorien pour se consacrer uniquement à l'apiculture.

Travaux L'abbé Warré a élaboré la ruche populaire fondée sur son expérience avec 350 ruches de différents systèmes existants à l'époque ainsi que sur les comportements naturels de l'abeille. Pour diffuser ses travaux, il a écrit plusieurs ouvrages : La santé ou les Meilleurs traitements de toutes les maladies, Le Miel, ses propriétés et ses usages, La Santé, manuel-guide des malades et des bien-portants et surtout le plus important L'a…
Read more
  • 0