Producteur – Cultivateur

Légumes – Produits fermiers – Horticulteurs

Producteurs à Puiselet-le-Marais, Florence et Joël Nolleau vous proposent cette magnifique épice produite sur le territoire du Parc Régional du Gâtinais français.

A propos du safran

Connu depuis l’Antiquité comme remède à tous les maux, le safran sans être un médicament  universel n’en reste pas moins une solution naturelle pour quelques problèmes de santé de notre temps.

En orient, le safran était couramment employé pour lutter contre la dépression légère à modérée, il avait la réputation d’apporter gaieté et sagesse. De part ce fait, on lui confère des qualités d’aphrodisiaque féminin.

Au Maroc, il entre dans la composition de remèdes de grand-mères qui soignent encore les nourrissons à l’arrivée des premières dents, en massant les gencives (usage externe: analgésique de la muqueuse gingivale.) des bébés avec une bague en or enduite de miel et de safran, une lotion naturellement antiseptique. En France, le célèbre sirop DELABARRE adopta la même recette. …Les grand-mères apaisaient également les règles douloureuses des jeunes filles en leur donnant du thé ou du lait au safran…

Cette épice a longtemps été réputée pour remédier à de nombreuses affections. Elle serait l’un des végétaux les plus riches en riboflavine, c’est-à-dire en vitamine B2. Elle renferme à la fois l’huile essentielle, le safranal, et des crocétines, qui sont des caroténoïdes, soit de la pro-vitamine A.

safranal possède une activité sédative. De façon générale, le safran a la réputation d’agir sur le système nerveux : il serait à la fois analgésique et tonique.

Dans la médecine traditionnelle, on utilise la plante comme stomachique. Dans la médecine chinoise, on s’en sert comme calmant pour les crampes et l’asthme, il est aussi utilisé pour traiter les hématomes.

Il permet également de ralentir le rythme cardiaque ainsi que d’abaisser la pression artérielle ou encore de stimuler la respiration.

Il faciliterait la digestion, soulagerait le foie et serait aussi un fluidifiant du sang.

Consommé à très fortes doses, le safran peut devenir dangereux (> à 10g), il s’agit d’une hypothèse exceptionnelle car le dosage habituel est de 0.01 à 0.02 gramme par personne.

Résultat de recherche d'images pour "safran"

Résultat de recherche d'images pour "safran"