Avec des émissions en CO2 qu’il devient urgent de limiter, des producteurs locaux qui subissent la pression exercée par la grande distribution, et des produits de plus en plus difficiles à tracer, de nouvelles alternatives trouvent peu à peu leur voie jusqu’aux consommateurs hexagonaux. Consommer local, vous avez déjà essayé ? Si non, voici quelques (très) bonnes raisons de tous nous y mettre !

ACHETER LOCAL, ÇA VEUT DIRE QUOI ?Image associée

Ca signifie manger des produits français voire manger des produits cultivés, récoltés ou élevés régionalement. Soyons pragmatique, on considère comme locaux les produits issus de notre environnement le plus proche.

Scientifiquement, on parle de « kilomètres alimentaires » («food miles» pour nos amis anglophones). Ainsi, au-delà de 500 kilomètres alimentaires, les produits ne peuvent pas être considérés comme « locaux ». Selon la réglementation française c’est environ 80 kilomètres de rayon autour du producteur, si l’on s’en réfère aux critères de la “vente directe“.

Où que vous soyez, vous aurez toujours un producteur à coté de chez vous et c’est à l’occasion de vos déplacements, durant vos vacances, de découvrir les saveurs de votre terroir, chez les producteurs eux-mêmes…

LES AVANTAGES DE L’ALIMENTATION LOCALERésultat de recherche d'images pour "noix"

  • ON MANGE DE SAISON

Privilégier l’alimentation locale c’est tout d’abord se faire plaisir en cuisinant des produits de saison pour se reconnecter à son alimentation ou encore redécouvrir les légumes oubliés de notre patrimoine !

N’oublions pas également que manger de saison regorge de bienfaits : et oui, la consommation d’aliments de saison permet de manger des aliments plus sains, qui contiennent plus de vitamines et de minéraux que ceux cultivés de manière non-naturelle hors-saison.

  • LES PRODUITS ONT PLUS DE GOÛTS ET PLUS DE VITAMINES,

L’alimentation locale, c’est une question de goût ! En effet, manger des produits locaux et de saison permet d’apprécier vos fruits et légumes préférés lorsqu’ils regorgent des plus belles saveurs.

Et oui, car ceux-ci nous offrent une qualité et une fraîcheur incomparable du fait qu’ils profitent d’une maturation optimale obtenue dans des conditions naturelles et adaptées, propres à chaque terroir. De fait, les vitamines sont préservées.

  • ILS SONT MEILLEURS POUR LA SANTÉRésultat de recherche d'images pour "tonneaux"

Manger local, c’est retrouver le sens du rythme du temps et des saisons et les saveurs. Puisque les produits destinés à la consommation locale n’ont pas à supporter de longs trajets, ils sont cueillis à maturité et voyagent peu avant d’atteindre nos assiettes. Or, plus les aliments sont frais, plus ils nous feront bénéficier de leurs incroyables qualités nutritives.

De plus, cela signifie également limiter au maximum les additifs alimentaires, colorants et autres éléments comme l’huile de palme, les acides gras trans, les sulfites, etc.

  • C’EST MOINS CHER !

Moins d’emballages, moins de transport, moins d’intermédiaires donc moins de coûts pour tous. Tout bénéf’, on vous dit.

Et oui ! Moins coûteux à produire, et à acheminer (puisqu’il n’y a pas de coûts de transports exorbitant) donc vendus moins cher au consommateur final !

  • ON SOUTIENT L’ÉCONOMIE LOCALE !Résultat de recherche d'images pour "abricot"

Manger ce qui pousse chez nous, c’est également encourager les producteurs locaux et soutenir notre économie locale dans son ensemble. Cela permet également de préserver notre patrimoine : le savoir-faire local, la diversité des cultures, le paysage agricole, la fierté de notre production, etc.

  • C’EST UN CHOIX ENVIRONNEMENTAL

Enfin, l’alimentation locale est un acte écologique. En consommant les produits cultivés près de chez nous et de saison, on réduit les distances parcourues par les aliments et les impacts négatifs du transport sur l’environnement.

De la même manière, en respectant le rythme de la nature, nous évitons des dépenses supplémentaires en matières d’énergie ou de traitements.

Vous vous déplacez pour vos vacances, en France, ou plus loin encore ?

Profitez en pour savoir ce qui est produit dans votre région d’accueil, allez au contact des producteurs locaux, opérez vos propres cueillettes, en famille, avec vos amis, chez les producteurs qui organisent cela, allez donc goûter aux spiritueux locaux chez les producteurs, eux-mêmes… ce sont eux qui vous diront comment tirer la meilleure partie de cette richesse… Le fun en plus, vous ne regretterez pas ces bons moments.

 

Acheter local pour agir au niveau global

On n’en a pas toujours conscience, mais la plupart des produits présents en supermarchés ont parfois traversé un pays, un continent, ou même la moitié du globe avant de se retrouver sur nos étals. Conséquences directes de la mondialisation et du développement des échanges entre les différentes régions du globe, ces modes de distribution impliquent des coûts environnementaux très importants. Les produits issus de l’importation sont à l’origine de plus d’emballages et de plus de gaz à effet de serres (merci le transport en avion, camion ou bateau).

Consommer local, c’est donc tout d’abord faire le choix d’une consommation qui va dans le sens d’un plus grand respect de l’environnement. Mais c’est aussi donner leur chance aux producteurs locaux, ceux qui se trouvent à seulement quelques kilomètres de chez nous.

Le circuit court : avancer main dans la main avec les producteurs locaux

Bien souvent condamnés à accepter les politiques de prix des grands distributeurs (qui font largement jouer la concurrence pour pousser les prix à la baisse), les petits producteurs n’ont que peu de leviers pour négocier leurs conditions de subsistance. En circuit court, la vente s’effectue directement du producteur au consommateur (et peut intégrer un seul intermédiaire, maximum !). Conclusion : plus de liberté pour le producteur, qui peut se rémunérer au juste prix de son labeur.

Acheter local, c’est en quelque sorte l’assurance que chaque parti est gagnant : les consommateurs ont un moyen sûr de connaitre la provenance de leurs produits, et les producteurs gardent le contrôle sur leurs conditions de vente ! Mais en plus de ça, c’est un très bon moyen de perpétuer le lien social, et de transmettre une culture qui touche au terroir de chaque région tout en préservant l’économie locale. C’est quand même plus sympa que de se saisir mollement de sa laitue à l’hypermarché du coin juste avant d’aller la payer à la caisse automatique, non ?

Consommer local, c’est simple et ça coûte moins cher ! 

Toujours pas convaincus ? Si l’idée de passer votre samedi matin à aller récupérer votre panier hebdomadaire à la campagne ne vous séduit pas tant que ça, sachez que consommer local, de nos jours, est en réalité super facile. Surprise ! Les paysans aussi bénéficient des magies d’internet ! Et des sites comme Locavor.frLeComptoirLocal  ou Magasins de Producteurs permettent même un référencement des producteurs locaux. Pas forcément besoin donc, de se lever aux aurores pour profiter des produits frais de la campagne : il suffit souvent de passer commande sur internet. Les AMAP qui parsèment le territoire sont également un moyen simple de se procurer ces produits.

 


sources :

  • https://docteurbonnebouffe.com/pourquoi-manger-local/
  • https://www.ipsos.com/fr-fr/les-francais-redecouvrent-les-bienfaits-du-local
  • https://community.ulule.com/topics/pourquoi-acheter-local-les-bienfaits-de-la-consommation-en-circuit-court-17104/
  • https://blognutritionsante.com/2017/12/26/manger-local-cantine-scolaire/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.