La Charte de l’Agriculture Paysanne a été finalisée en 1998 au colloque de Rambouillet organisé par la Fadear.

Elle est issue de plusieurs années de travail entre paysans et chercheurs pour définir des orientations agricoles permettant à des paysans nombreux de vivre de leur travail de façon durable.

Dix principes :

Ces dix principes constituent le cadre de l’Agriculture Paysanne. Ils servent à orienter les choix et à vérifier si les actions et la démarche entreprise répondent bien aux objectifs de l’Agriculture Paysanne. Ce sont les repères politiques fondamentaux qui doivent orienter les décisions politiques ainsi que les pratiques sur le terrain. Pour le paysan, ils sont la boussole qui le guide dans sa pratique quotidienne de l’agriculture, afin que celle-ci réponde effectivement à l’intérêt général de la société.

  • Principe n°1 : répartir les volumes de production afin de permettre au plus grand nombre d’accéder au métier et d’en vivre
  • Principe n°2 : être solidaire des paysans des autres régions d’Europe et du monde
  • Principe n°4 : valoriser les ressources abondantes et économiser les ressources rares
  • Principe n°5 : rechercher la transparence dans les actes d’achat, de production, de transformation et de vente des produits agricoles
  • Principe n°6 : assurer la bonne qualité gustative et sanitaire des produits
  • Principe n°7 : viser le maximum d’autonomie dans le fonctionnement des exploitations
  • Principe n°8 : rechercher les partenariats avec d’autres acteurs du monde rural
  • Principe n°9 : maintenir la biodiversité des populations animales élevées et des variétés végétales cultivées
  • Principe n°10 : raisonner toujours à long terme et de manière globale
Six thèmes :
Ces six thèmes sont les conditions de mise en œuvre et d’existence de l’Agriculture Paysanne :

Ils recoupent les dimensions sociale, économique et environnementale de la Charte de l’Agriculture Paysanne. Ils sont définis par des critères, chacun évalué par un ou plusieurs indicateurs. L’ensemble de ces thèmes, critères et indicateurs constitue l’outil d’analyse et d’évaluation de la démarche.