Le lyciet commun ou lyciet de Barbarie (Lycium barbarum) est un arbuste de la famille des Solanaceae (comme la tomate), largement répandu de l’Europe méridionale à l’Asie.

En France, on peut observer dans la nature trois espèces de Lycium : le Lycium europaeum, le Lycium barbarum et le Lycium chinense. Les deux premiers sont indigènes dans l’Europe méridionale et le troisième L. chinense a été introduit d’Asie orientale et s’est naturalisé en de nombreux endroits.

Les lyciets qui étaient connus dans la pharmacopée antique du monde gréco-latin furent oubliés et ce n’est qu’à la suite du développement de la Chine depuis la fin des années 1990 qu’ils nous sont revenus sous le nom commercial de « baies de goji ».

Le lyciet commun est une des deux espèces de Lycium donnant des fruits rouges en vente dans les magasins de diététique sous le nom de baies de goji (l’autre étant Lycium chinense). C’est la plus riche des deux en vitamines, minéraux et antioxydants. Les fruits très réputés en Asie pour leurs propriétés antioxydantes sont inscrits à la pharmacopée chinoise.

Le goji ou baie de goji

Le goji ou baie de goji (chinois : 枸杞 ; pinyin : gǒuqǐ ; API : kɤʊtɕʰi) est le nom commercial de la baie du lyciet commun (Lycium barbarum) et du lyciet de Chine (Lycium chinense). C’est un produit originaire et principalement produit dans la région autonome du Ningxia, en Chine.

Il se présente sous la forme d’une petite baie rouge, allongée, de saveur légèrement sucrée ; il est souvent commercialisé sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d’autres jus de fruits). On lui accorde en Asie des vertus médicinales exceptionnelles liées à la quête d’immortalité taoïste.

Le nom « goji » a été fabriqué en 1973 par un ethnobotaniste nord-américain, Bradley Dobos, à partir des parlers locaux himalayens, de 枸杞, gǒuqǐ, le nom chinois ; la baie, elle, s’appelle 枸杞子, gǒuqǐzǐ en chinois

Les lyciets poussent abondamment dans le nord-ouest de la Chine : GansuNingxiaQinghai (nord du Tibet) et Mongolie-Intérieure.

Ils sont cultivés surtout en altitude, du nord-ouest de la Chine à la Mongolie. La région autonome hui du Ningxia, en Chine, est célèbre pour sa production de goji.

Davantage d’excès en Chine

Il est rare de trouver des baies de goji cultivées dans l’Union européenne, la plupart étant importées de leur pays d’origine historique, la Chine. Cela ne poserait pas de problèmes si l’utilisation de produits phytosanitaires était aussi rigoureuse dans tous les pays producteurs.

​​​​​​​En 2016, l’Autorité européenne de sécurité des aliments a relevé que l’empire du Milieu est l’un des pays qui dépasse le plus les seuils réglementaires de résidus de pesticides. Selon le même rapport, 3,8 % des produits en provenance de l’UE excèdent cette limite réglementaire, contre 7,2 % chez ceux importés d’autres pays.

Pour les auteurs de l’article paru dans Test Achats, mieux vaut donc délaisser ces petits fruits au profit d’aliments locaux comme les cerises, les framboises et les myrtilles, sans oublier d’ajouter d’autres fruits et légumes à son panier. Sans être forcément des « superaliments », ils restent intéressants d’un point de vue nutritionnel, tout en étant moins onéreux.

Ils sont également cultivés en France désormais.


Valeur nutritive et médicinale

Depuis des millénaires, les baies de goji sont consommées en Asie et sont réputées pour leurs vertus médicinales. En Chine, le Classique de la matière médicale, le Shennong bencao jing, compilé au début de notre ère indique dans une courte notice que le gouqi 枸杞 est « Amer, froid… fortifie les tendons et les os et freine le vieillissement ». Ils sont censés stimuler le jing (精) et revigorer le qi (气) (énergie vitale).

Relativement riche en vitamines, en minéraux et en oligoéléments, la baie est souvent présentée comme un « superfruit ». C’est aussi une très importante source d’antioxydants avec une très grande proportion de caroténoïdes mais aussi avec quatre polysaccharides (sucres) considérés comme les composés actifs responsables des effets bénéfiques.

Les baies de goji contiennent :

Le goji permettrait de renforcer les défenses immunitaires (propriétés anti-inflammatoires), de faire baisser la tension artérielle, le taux de cholestérol et de sucres dans le sang, d’améliorer l’assimilation du calcium, et de soulager le foie.

Le goji est présenté comme pouvant être utile dans les cas de fatigue, de faiblesse immunitaire, d’hypertension, d’infection urinaire, d’excès de cholestérol, de prévention des troubles oculaires. Certains chercheurs chinois supposent que cette baie fait partie des aliments qui pourraient retarder le vieillissement cellulaire.

Les baies de goji contiennent également des dérivés coumariniques pouvant être dangereux s’ils sont pris en même temps qu’un traitement médical.

Des analyses métabolomiques ont prouvé que la baie de goji a des qualités nutritionnelles comparables à la myrtille.


Espèces cultivées

Baies de Lycium barbarum.

Sur les 70 espèces de Lycium connues de par le monde, seules deux sont vraiment commercialisées :

  • le Lycium barbarum : le plus riche en vitamine, minéraux et antioxydants. Il est principalement utilisé pour des propriétés thérapeutiques. Il est également le plus vendu dans les pays occidentaux.
  • le Lycium chinense : il est en vente dans plusieurs marchés chinois et s’est depuis longtemps répandu hors de Chine. Il est surtout utilisé comme alicament.

Controverses

De nombreux scientifiques qualifient de « surévalués » les bienfaits attribués aux baies de goji sur la santé ; le récent engouement pour ce produit serait plus lié au marketing qu’à la science. Selon eux, ce fruit ne contient pas plus de vitamines que l’orange ou la pomme, et moins que les baies d’argousier.

De plus, des traces de pesticides, supérieures aux normes européennes, ont été relevées dans de nombreuses importations de baies de goji vendues sous la forme de baies séchées. Il s’agit essentiellement de l’Acetamiprid, un insecticide utilisé dans la lutte contre les pucerons.

Commercialisation

Baies de goji séchées en vente sur un marché en Île-de-France.

La baie de goji du lyciet commun (Lycium barbarum) ne peut être exportée légalement à l’état de fruit frais hors des régions de culture. Elle est commercialisée principalement sous forme de jus, généralement pasteurisés ou ionisés et souvent mélangés avec d’autres jus de fruits, ou de fruits déshydratés ou encore réduits en poudre.

Certains commerçants, surtout en Asie, sont spécialisés en transformation des goji. Ils proposent ce produit en gélules, teintures, vins, etc.

On peut maintenant se procurer ce fruit en Asie, en Europe, en Amérique et un peu partout dans le monde.

Dans la région autonome du Ningxia, en Chine du Nord-Ouest, le goji sert également à produire du vinaigre et un élixir, l’« alcoolature de gouqi » ou 枸杞酒 (gouqi jiu), obtenu par macération des fruits dans de l’alcool blanc ou dans du riz gluant fermenté.

Les baies les plus agréables en goût doivent être séchées au soleil et au vent et viennent des hauts plateaux du Zinghai au Tibet.

Le goji entre également dans la composition de nombreux plats chinois, dont des soupes ou des poissons cuits à la vapeur.

Les baies sont vendues séchées, en sachets, dans tous les supermarchés.


Super antioxydantes, vertus anti-inflammatoires, pleines de vitamines essentielles pour le système immunitaire, bonnes pour la croissance des cheveux et des ongles… On ne tarit pas d’éloges sur les bienfaits des baies de goji. Mais une récente étude parue dans Test Achats et relayée par 60 millions de consommateurs révèle qu’elles sont aussi pleines de pesticides.


Livres de Recettes

livre_de_recettes_Juice_Expert_VF
livre_de_recettes_Juice_Expert_VF RAW-FOOD-Recettes-2016-V6-1
RAW-FOOD-Recettes-2016-V6-1




Sources :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Baie_de_goji
  • https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/saint-maixant_33438/baies-de-goji-le-futur-or-rouge_13917123.html
  • https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/pesticides/baies-de-goji-attention-elles-sont-riches-en-pesticides-629257
  • https://mitonner.fr/2011/07/08/salade-composee-dete-aux-baies-de-goji/
  • https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/culture-et-sechage-des-baies-de-goji
  • https://www.rustica.fr/articles-jardin/goji-fruit-lyciet-lycium-chinense-barbarum,5116.html

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.